L'implantation d'un LVAD

Juste avant l'opération

Lorsque la décision d'implanter un cœur de soutien est prise, le cœur est presque incapable de pomper le sang correctement. C'est un dernier recours pour empêcher le patient de mourir. L'état du patient est généralement très mauvais, avec certains, cela sera plus clairement visible et tangible que chez d'autres.

Avant que l'opération n'ait réellement lieu, il y a un certain nombre de tests importants à faire pour voir si le cœur est apte à être soutenu par une pompe.

L'opération elle-même

L'implantation d'un LVAD est une chirurgie à cœur ouvert. Selon le type de LVAD, la zone de travail est plus grande ou plus petite. Pour une explication détaillée du LVAD et des différents types utilisés, veuillez vous référer à la page Qu'est-ce qu'un LVAD?

Une fois le feu vert donné, le patient se rend en salle d'opération (OU) et l'opération commence, ce qui peut durer de 4 à 8 heures. Le tube de la pompe est inséré dans la pointe du ventricule gauche et un tube flexible va de la pompe à l'aorte, l'artère corporelle. Voir le clip d'animation à droite.

FAITES ATTENTION Voici une description de l'attente approximative pour cette procédure, mais chaque opération et chaque patient est différent! Cela signifie que les situations peuvent être différentes à chaque fois, mais cela ne signifie pas qu'elles sont pires ou meilleures en conséquence.

Après l'opération dans l'unité de soins intensifs

Après l'opération, le patient se rend à l'unité de soins intensifs (IC). Il n'est pas rare que le patient retourne au bloc opératoire pour arrêter le saignement dans la cavité thoracique et pour éliminer les caillots.

Dans l'unité de soins intensifs, le patient est allongé sur toutes sortes de fils et de tuyaux. Cela comprend la respiration artificielle, l'alimentation par sonde, le cathéter, les drains pour drainer le liquide et une gamme d'infusions pour les mesures et les médicaments.

Pour que la pompe fonctionne correctement, il est nécessaire d'ajouter de l'humidité supplémentaire. Cela donne au patient un corps gonflé.

Le temps qui doit être passé en unité de soins intensifs et la période pendant laquelle toutes les aides sont nécessaires diffèrent également par patient, mais durent en moyenne entre 4 et 10 jours.

De retour au service de soins infirmiers

De l'IC, le patient se rend au service de soins infirmiers, où la physiothérapie est utilisée pour restaurer l'état autant que possible. Il enseigne également comment gérer le LVAD, comment soigner les plaies et que faire si une alarme se déclenche.

Et à la maison

Dès que les soins médicaux immédiats ne sont plus nécessaires, vous pouvez rentrer chez vous. Certains hôpitaux ont une ligne directe vers un centre de réadaptation où des physiothérapeutes spécialisés se rendent au travail pour s'assurer que vous fonctionniez bien à la maison. Dans ce cas, vous pouvez choisir de vous rendre dans ce centre avant de rentrer chez vous.

La vidéo ci-dessous fournit une explication détaillée (en anglais) de ce qui est mentionné ci-dessus