Passer au contenu principal
Archives des actualités 2013

Le cœur artificiel Carmat est implanté.

Par 19 mai 2013#!31mer, 16 déc. 2020 17:39:24 +0200+02:002431#31mer, 16 déc. 2020 17:39:24 +0200+02:00-5+02:003131+02:00x31 16 31 -31mer, 16 déc. 2020 17:39:24 +0200+02:005+02:003131+02:00x312020mer, 16 Déc 2020 17:39:24 +02003953912 mercredi=9#!31mer, 16 Déc 2020 17:39:24 +0200+02: 00+02:0012#décembre 16th, 2020#!31mer, 16 Dec 2020 17:39:24 +0200+02:002431#/31mer, 16 Dec 2020 17:39:24 +0200+02:00-5+02:003131+02 :00x31#!31mer, 16 Déc 2020 17:39:24 +0200+02:00+02:0012#Sans commentaires

Le 14 mai 2013, la société française Carmat a reçu l'autorisation d'implanter le cœur artificiel qu'elle a développé dans quatre pays différents chez des patients ayant atteint le stade terminal de l'insuffisance cardiaque et pour lesquels aucune greffe ne peut être réalisée. Ces personnes ont été essentiellement traitées. Un DAVG n'est généralement pas administré à ces patients tant que le DAVG n'a pas encore reçu le statut de « traitement de destination ».

                 

Après 15 ans de recherche, CARMAT a réussi à mettre au point un cœur artificiel le plus perfectionné possible à l'imitation du cœur humain. La forme, le volume, l'hémocompatibilité (= la réaction du sang au matériau utilisé) et la fiabilité des valves artificielles biologiques ont été examinés. Une partie importante est qu'il s'agit d'un cœur artificiel pulsant, tout comme le cœur biologique, la circulation sanguine est poussée dans les veines avec des mouvements pulsatoires, de sorte que le pouls puisse être ressenti. C'est une nette différence avec un LVAD qui a un débit constant, de sorte qu'aucune impulsion n'est ressentie.

Lisez le message complet ici, également en néerlandais.